BIOGRAPHIE.

Georgia et Arthur débutent leur collaboration artistique début 2020 lors de concerts dans les Caraïbes, en compagnie du pianiste Denis Lamarre et du batteur Fred Nonnot.

L'entente humaine et leurs sensibilités musicales les incitent à monter un duo lors de leur retour en France.

C'est ainsi que nait AGiA.

​Ils aiment se retrouver sur des standards de Jazz mais aussi dans un univers plus pop et soul.

Le duo se produit lors de concerts, soirées privées, cocktails et cérémonies de mariage.

Ils travaillent actuellement sur leurs propres compositions, projet qui prendra la forme d'un quartet et verra le jour en 2021 sous le nom de NAÏAD...

Arthur Pierre

Après s’être formé en guitare classique au conservatoire de Blois Arthur Pierre se tourne vers le jazz et les musiques actuelles. Par la suite il rentre à l’école Didier Lockwood ou il rencontre de nombreux musiciens professionnels et se forge une expérience dans le milieu. Il part ensuite pour l’Ocean Indien sur l’île de Mayotte afin d’y travailler les musiques africaines, puis reviens en métropole pour y faire le métier. Au cours de son parcours Arthur a pu longuement travailler le répertoire de la chanson populaire française dans différents spectacle de cabarets (« ces années là à saint germain des près » et différentes création autour du répertoire de Mistinguette, Henri Salvador ou encore Claude Nougaro, etc….). Il développa à ces occasions une véritable passion pour ce répertoire ci particulier.

Après un séjour de quelques mois au Quebec il rentre en France en 2014 pour intégrer un poste

au conservatoire d’Olivet.

En 2016 il décide de former sa propre formation du nom de K-UBIK, un groupe dans lequel le jazz

côtoie le rock progressif et les musiques du monde. Une musique hybride ou l’électronique et

l’électricité se marient avec l’énergie tribal du rythme.

Il intègre également la formation de rock Apolline avec laquelle ils sortiront un EP salué par la critique :

« Far and After ». C’est pour lui l’occasion de laisser s’exprimer toute la partie rock de son univers musical.

Dans la continuité de cette recherche autour des musiques électrique il fait parti des sa formation

du groupe Bowie to Bowie. Ce groupe est un hommage au grand David Bowie et propose un large

panel des arrangements originaux du maître sur scène.

Georgia Hadjab

Chanteuse auteure compositrice, elle a vu naître sa passion dans les musiques actuelles, africaines et latines. Depuis quelques années, elle s'oriente vers le jazz, les musiques improvisées et les créations pluridisciplinaires.

Elle s'est formée auprès de différents professeurs de chant, puis au CRD de Blois et à l' l'école Jazz à Tours. Elle se professionnalise à l'âge de 21 ans et enseigne la technique vocale depuis 2009. Elle tourne plusieurs années en France notamment avec le groupe de Gospel 'Soul Voices'.

Elle fonde différentes formations dont les groupes 'A Kind Of Colour' puis 'Zinnya' dans lequel elle est auteure compositrice et arrangeuse. En 2015, l'album 'Spontanéité' sera produit par 'L'Autre Distribution' et bénéficiera d'une visibilité nationale.

Elle participe à de nombreuses créations, brisant les frontières entres les styles et les genres comme 'Voix de Femmes' (projet mêlant arabe, peul, wolof, russe et français) ou d'autres plus expérimentaux telle qu'une création autour de chants grégoriens, arabes, du jazz et des musiques électroniques avec entre autre Cyril Parmentier et Nicolas Vicquenault.

Elle participe également à des projets pédagogiques tel que le 'Récré Jazz' : une initiation au monde et la musique Jazz proposée lors de Festivals.

En 2017, elle écrit un titre pour l'album du pianiste Yacine Malek dans lequel il s'entoure de musiciens tels que Karim Ziad et Michel Alibo.

Elle propose pour la clôture du Festival de Jazz d'Orléans - avec le quintet 'Mazij' composé de Baptiste Dubreuil, Nicolas Burgevin, Samuel Haubois et Thibaut Lurton - un hommage à l'artiste Joni Mitchell dans une version 'Jazz moderne'.

En 2019, avec le bassiste Julio Rak, elle accompagne l'artiste Charles Kely dans son projet Jazz et musiques malgaches (diffusion nationale) et participe au projet collectif 'Douce France', hommage à Rachid Taha avec 15 autres artistes. Elle crée 'Tanafas', un nouveau répertoire « fusion ethnique » autour des musiques nord et ouest africaines lors du 'Festival Jazz au Moulin' (45) avec les musiciens Adrien Chennebault, Reda Chami et Olivier Poulot. Enfin en 2020, elle monte le projet Ghani lahou, une création pluridisciplinaires autour du poète Mahmoud Darwich